serge vieillard

Member
  • Content Count

    4668
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2
  • Country

    France

serge vieillard last won the day on June 17

serge vieillard had the most liked content!

Community Reputation

1183 Excellent

5 Followers

About serge vieillard

  • Rank
    Very active member

Personal Information

  • Hobbies
    visuel, astrodessin, construction, voyages astro

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Ha coquinou, ENFIN des dessins, 1000x mieux que les images, et tellement différent !!!!! oublie ton A7S punaise, qu'elle vision stupéfiante, que de détails insoupçonnés. J'ai hâte qu'elle soit visible de ce côté-là de la terre la bise !
  2. ben si tu transportes, si par hasard, tu as un geste malencontreux, si il ya une invasion de sauterelles ou de barbares, on ne sait de quoi ers fait demain. En tout cas, sans ce détail, ce n'est pas top, quoi qu'on en dise, mister Cochon
  3. Punaise, le Grand Vémont et le mont Aiguille, que de souvenirs !!!!!! merci - en plus de la comète
  4. ben plein de choses : vibrations, et surtout réglages car rien n’empêche la plaque recevant les 3 vis de réglages de riper à sa guise. Chose qui d'ailleurs se voit souvent sur le terrain avec ces dispositifs : quand on veut régler, souvent ça part en vrille.... Pi franchement, c'est pas "mécanique"., une des bases (trop souvent négligée) étant l'isostatisme, et ce projet hors norme le mérite.
  5. Heuuuuuuu....... alors le concept d'un VNS, c’est que les 2 secteurs au NOrd sont.... ben verticaux, c’est écrit dessus (VNS = Vertical Secteur Nord)..... yapas de 20° ou tout autre chose.... C’est justement l’intérêt du bidule, c’est que ça porte bien vertical, su des galets horizontaux. Donc je ne suis pas ton calcul. Calcul qui devrait prendre en compte que le demi angle utilisé pour le temps du suivi.
  6. Salut Norma ! ben yaka faire la base en béton, c'est à dire la plateforme (en béton) sur laquelle sera scellés (ou vissé) les portées (les galets) et plus délicat, la motorisation car devant être particulièrement bien protégée des intempéries. Déjà avec ça, c’est en place à pied d’œuvre, en station. Ca peut même être réalisé en léger décaissé pour ne pas augmenter inutilement la hauteur à l’oculaire (prévoir l'évacuation des eaux....) yapuka déposer la partie supérieure dont je ne voit pas trop l’intérêt de la faire en béton. Plutôt en bonne ferraille acier mécanosoudée, ce qui me semble plus opportun et facile de réalisation. Ainsi, ce sera pratique, "béton", si c’est bien protégé des intempéries. amicalement
  7. Yo ! merci à tous. Suis touché par votre sentiment largement partagé sur un travail plus "fini" en termes de crayonnage. Jusqu'à il n'y a pas si longtemps, cet aspect était pour moi secondaire, l'important était l'information retranscrite sur le dessin, esquisse témoignant le ressenti de l'observation. Disons que désormais, j'ai le temps de finasser, et donc d'apporter ce travail de finition dont je remarque combien il est apprécié, et vu que je les montre via ce forum et parfois quelques publications, ben j'en prends bonne note. Pi quelque part, j'aime bien un peu de changement, je souhaite que les nouveaux diffèrent des anciens, de traquer des sujets divers (comme dernièrement les chiures de mouches que je conchiais jadis) Voilà déjà quelques temps que j’utilise le papier lisse Lavis technique (sur les conseils de l'ami Fred), mais aussi désormais, l'estompe fait parti de mes outils de travail, y compris dès la prise de note à l'oculaire, d'où ce rendu. Pour les planètes, désolé mais mes gabarits préimprimés (de longue date) le sont sur du Canson à grain, et donc, ben j'ai du grain....... et j'ai pas de quoi le refaire de sitôt ici sur un autre papier.
  8. Yo ! déjà merci pour la citation de notre site. - le centre de gravité : sur une monture équatoriale, on ne se pose pas la question >>>> on équilibre pile-poil. Une table équatoriale est aussi un engin de ce type >>>> moralité, fô équilibrer ! Si on n’équilibre pas, fô des moteurs d'autant plus puissants que l'écart est important, il faut "tirer" ou "freiner" le mouvement, c'est ballot, ça bouffe inutilement de la puissance (qu'il faut avoir disponible au niveau du moteur) et ça génère des variations de vitesse, sauf à avoir une sacrée régulation ou avec un pas à pas. - le faut-rond d'un VNS : oui, certes, mais regarde de combien est l'écart entre le plus grand diamètre et le plus petit >>> probablement pas grand chose - et sachant que VNS lui même à probablement une certaine largeur de contact, et donc déjà un différentiel tout autant notable..... A l'usage en visuel, je pense qu'on s'en fout. Cela étant à ce jour, je préconise plutôt un entrainement sur un secteur circulaire indépendant, entrainé par vis sans fin débrayable, c’est pas mal.... il n'y a plus de risque de dérapage que peu produire un entrainement par galet et friction.
  9. Yo ! Je n'avais pas capté la distance secondaire/lame. dediou, c'est important ! pour le support secondaire et le blocage en rotation - qui ne me semble pas un gadget, notamment sur cet instrument par le fait qu’une fois tout ça en place derrière la lame, si ça tourne lors des réglages (car rien n’empêche cette rotation), ça va être pénible.... Donc oui un point-trait-plan, ou une butée réglable en rotation, ou etc. Pour la colle, il ya des avis d'experts ici. Pour le Sikaflex, je n’ai pas la référence, juste celui qu'on trouve dans les magasins pour l'automobile, les bateaux, les camping-car.
  10. Magnifique ! un drôle de bidule tarabiscoté. Ma version :
  11. Yo ! aux états-uni, ils sont fans de ça, c’est la mode. Personnellement, j'suis pas convaincu. Mais : - souvent le Kevlar est utilisé. - pour le reglage et la tension, il est judicieusement fait appel à des mécaniques pour accorder les guitares : élégant, robuste, précis et efficace. - mais on dirait au final une harpe éolienne : ça vibre dsè qu'on sollicite cette toile d'araignée !!!! et je pense qu'il faudrait mettre des "sourdines", des trucs qui bloquent et empêchent toutes résonance des cordes. (genre un patin en feutre.)
  12. Yo ! suis un peu étonné de l'engouement de l'achat de ces trucs.... 1- est-ce bien nécessaire ??????? 2- si on juge que oui, ce qui est louable, yaka se les faire (comme Alain) : n'importe quel récupération de bouchon en plastoc (dentifrice, cosmétique, bidon allimentaire,produit entretien, roue de joujou, etc) collé sur une tête de vis fait superbement l'affaire. Ca coute rien, on personnalise et adapte à son besoin. 3- sinon dans le commerce de la quincaillerie de tout les jour, ça s'appelle une vis à tête moletée, ça se trouve. Et ya même juste des cabochons de toutes les formes qu'on peut emboiter sur une vis pour en faire une à sa guise. moralité : les bob-machin-chose, bof....
  13. Yo ! pour la colle, le Sicaflex est une tuerie : ça colle tout sur tout, avec une résistance étonnante, et tout juste un chouya de souplesse pour éviter les contraintes - mais bien moins que le silicone. Ca sert par exemple pour les vitres et parebrises de bagnole. Par contre, je trouve ton support vachte "simple" (rudimentaire, d'une autre époque, j'ai pas le bon mot...) au regard de la perfection de ton projet. Un porte à faux vraiment important, un système archaïque peu pratique pour les réglages, notamment par l'absence d'un blocage en rotation du support (enfin, je pense au regard des photos....) Mais de diou, quel beau projet !!!! félicitation
  14. Superbe l'ami ! Ha, les nébuleuses obscures, que voilà un sujet passionnant. Elles demandent avant tout une transparence de malade (cf la lsu célèbre, le Dada), mais souvent la préparation de champs préétoilés au risque d'y passer un temps colossal sur ces objets généralement étendus à très étendus. Tien, il y a quelques jours juste avant le retour de la Lune, je me suis esbaudi sur la Triple Cave au T600, truc qui mérite assurément un grand dessin - mais il me faut un champ préétoilé....... Fô que j'y pense......