Christophe Pellier

Member
  • Content Count

    11620
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    13
  • Country

    France

Christophe Pellier last won the day on November 17 2018

Christophe Pellier had the most liked content!

Community Reputation

2906 Excellent

About Christophe Pellier

  • Rank
    Maître des filtres

Personal Information

Recent Profile Visitors

10124 profile views
  1. Intéressant. Après la version 224 est clairement très en-deçà de la caméra (cf tes images précédentes) donc trop tôt pour une conclusion définitive !
  2. Merci Daniel, je pense qu'il s'agit partiellement d'une illusion... Il suffit d'avoir des anneaux nets sur Saturne pour avoir l'impression que l'image est réussie. Notre oeil préfère la belle géométrie au fouilli jovien
  3. C'est possible oui, en tous cas du jet océanique c'est souvent meilleur que le vent d'est anticyclonique sans jet ! Oui les IR sortent bien !
  4. Hello ! Bon après un bon mois de temps pluvieux et couvert qui m'a fait psychologiquement décrocher de l'astro (à quoi ça tient... !) j'ai dépoussiéré le 300 hier pour une petite sortie. Le seeing était correct, ça bougeait encore pas mal avec le jet mais il est intéressant de constater que les images était bien, bien meilleures que celles de début juin (je crois) lors d'un passage anticyclonique stable, sans jet, où seule de la soupe sortait du télescope. Comme quoi les anticyclones, c'est pas automatique avec le seeing. Jupiter nous présente une NEB très perturbée avec beaucoup de détails cette année. Pas encore pu faire Mars mais ce week-end peut-être...
  5. Jolies, avec les sommets ombrés des volcans sur le terminateur.
  6. Très belles images, ça va être intéressant de suivre ton travail parce que c'est un tube bien rare et on n'a quasiment pas d'images faites avec...
  7. Pour l'instant ça semble circonscrit mais on n'est qu'au début de la saison des tempêtes. Ca c'était une trans-équatoriale classique venue depuis Mare Acidalium, visiblement, normalement pas le type d'activité qui génère une tempête globale... sauf en 2018 où c'est exactement comme ça que ça avait débuté.