BobMarsian

Member
  • Content Count

    4915
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

889 Excellent

2 Followers

About BobMarsian

  • Rank
    Very active member

Personal Information

  • Hobbies
    Exploration planétaire, astéroïdes, TNOs, UFO !
  • Adress
    91

Recent Profile Visitors

5279 profile views
  1. Si je comprends bien, non content d'avoir pris deux ans de retard dans les dents au lancement (mars 2016 ---> mai 2018), l'atterrisseur InSight voit ses deux instruments principaux (objectifs majeurs de la mission) fournir pour le moment des résultats pas franchement enthousiasmant Pour l'un (HP3), c'est carrément le zéro pointé après quasiment 20 mois d'opération (ou plutôt de non opération), concernant l'autre (SEIS), après avoir claironné haut et fort avoir détecté quantité de séismes, on fini par se rendre compte du parasitage éolien majoritaire, ce que précisément on avait reproché aux mesures effectuées par Viking-2, 44 ans auparavant ! Avec ses défauts de conception avérés, le bilan provisoire d'InSight n'apparaît pas très brillant, et beaucoup moins que la belle comète qui illumine nos aurores en ce moment
  2. Autant que je me souvienne, pas de caméra sur la sonde Ulysses !
  3. Heureux de pouvoir encore (#3) l'admirer (de justesse) en reculant un max jusqu'à la cabane au fond du jardin Tant mieux qu'elle semble ne pas faiblir la belle à la chevelure dorée qui nous tire du lit dès l'aube naissante ... 09/07/2020 04:40 TU+2 F/4.5 1 s F 480 mm ISO-400 hauteur 9,5° mag. ~ 1.7
  4. Wow ! Trop beau ! + On devine la queue ionique bleutée...
  5. Pas trop de temps en ce moment et aussi un peu pris par la comète NEOWISE, merci pour le suivi Autrement, cet observatoire se révèle assez extraordinaire par ses résultats et sa cartographie/imagerie particulièrement séduisante, ... quand je pense que j'ai fortement hésité à lancer le sujet, surtout pour un gars comme moi plus fan d'exploration planétaire que d'astrophysique ...
  6. Conditions parfaites ce matin avec le Lumix monté sur pied, ... sauf que la comète ne se dégage des arbres qu'à partir de 4h50 alors que ciel commence sérieusement à s'éclaircir 04:53 TU+2 F/4.5 1/2 s F 320 mm ISO-800 hauteur 8,9° mag. ~ 1.9
  7. Punaise, le Grand Vémont et le mont Aiguille, que de souvenirs !!!!!! merci - en plus de la comète Excellents souvenirs aussi de vacances passées dans cette région du Vercors (Gresse-en-Vercors) avec l'ascension de ces deux monts (L' Aiguille avec un guide dont un rappel impressionnant à le descente de 40/50 m suspendu dans le vide ). Autrement, au-delà de cette formidable barrière rocheuse s'étend le plateau du Vercors, sauvage, désolé, presque infini. J'imagine en conditions hivernales !
  8. Une autre qui s'étend sur tout le mois de juillet : https://astrobob.areavoices.com/2020/07/04/comet-neowise-makes-a-bright-appearance-at-dawn-come-see/ https://www.heavens-above.com/comet.aspx?cid=C%2F2020 F3 ... direction NE vers 4h30 - 5h
  9. Première observation en centre Essonne dans les brumes matinales avec le Lumix, et à main levée ! 04:52 F/4.3 1/8 s F = 160 mm ISO-3200 hauteur dans le ciel = 7,6° Repérée aux jumelles Swarovski 8x30 en parcourant les étoiles du Cocher, avec le gros coup de bol que la comète soit visible dans la seule trouée d'arbres que j'ai dans cette zone
  10. Dans la série disparition , en déc. 2019, étaient parus les résultats d'une étude comparative avec des clichés des années 50 : "Vanishing & Appearing Sources during a Century of Observations" (VASCO), portant en particulier sur les étoiles de la Voie Lactée n'apparaissant plus sur les clichés récents. La disparition totale d'étoile, par exemple sans trace d'explosion du type supernova, peut être considérée comme un "phénomène impossible" pouvant être attibué soit à un nouveau phénomène astrophysique ou à une activité intelligente non humaine (ETI, sphère de Dyson, ...). Un premier résultat indique que sur l'examen de 15 % des 150 000 candidats, une centaine d'objets (spectralement de couleur rouge) dits "transients" ont été reconnus pour avoir de brefs et puissants sursauts d'éclat ("flares") d'amplitudes allant jusqu'à environ 8-9 magnitudes, au moins ... "Short-lived light sources discovered in the sky" EurekAlert! - Université de Stockholm, 12 déc. 2019 : https://www.eurekalert.org/pub_releases/2019-12/su-sls121219.php Le titre & le résumé du papier paru le même jour dans The Astronomical Journal est quelque peu différent : "The Vanishing and Appearing Sources during a Century of Observations Project. I. USNO Objects Missing in Modern Sky Surveys and Follow-up Observations of a "Missing Star"" Beatriz Villarroel (Stockholm University, Instituto de Astrofísica de Canarias) et al. https://iopscience.iop.org/article/10.3847/1538-3881/ab570f Traduction de l'abstract : "Dans cet article, nous rapportons l'état actuel d'un nouveau programme de recherche. Le principal objectif du projet «Sources de disparition et d'apparition au cours d'un siècle d'observations» est de rechercher des sources de disparition et d'apparition à l'aide des données provenant des "surveys" existants pour trouver des exemples d'objets astrophysiques "transients" exceptionnels. Les implications de la découverte de tels objets s'étendent des champs d'astrophysique traditionnels aux recherches plus exotiques de preuves de civilisations technologiquement avancées. Dans ce premier article, nous présentons de nouvelles observations plus approfondies du candidat provisoire découvert par Villarroel et al. en 2016. Nous effectuons ensuite les premières recherches d'objets disparaissant dans le ciel, en comparant 600 millions d'objets de l'US Naval Observatory Catalogue (USNO) B1.0 de magnitude limite ~ 20–21 avec la récente publication de données Pan-STARRS -1 (DR1) de magnitude limite ~ 23,4. Nous trouvons environ 150 000 candidats préliminaires qui n'ont aucun homologue Pan-STARRS dans un rayon de 30". Nous montrons que ces objets sont davantage rouges et possèdent des mouvements propres plus importants que les objets USNO typiques. Nous examinons visuellement les images d'un sous-ensemble d'environ 24 000 candidats, remplaçant l'étude de 2016 par un échantillon 10 fois plus grand. Nous trouvons environ 100 sources ponctuelles visibles dans une seule époque de la bande rouge de l'USNO, ce qui peut être intéressant pour la recherche de puissants sursauts de naines de type spectral M, de supernovae à décalage vers le rouge élevé ou d'autres catégories d'objets "transients" rouges non identifiés." Crédit : Villarroel et al. (2019)
  11. Ce qui fait, si je compte bien, que sur les 41 systèmes stellaires (+ naines brunes) situés à moins de 15 années-lumière, 20 possèdent au moins une planète confirmée ou suspectée, ... and counting ! https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_nearest_stars_and_brown_dwarfs
  12. Impressionnants, sur ces vues aériennes prises par RGV Aerial Photography le 23 juste après la destruction du SN7, ... les sites de production et de lancement des Starship à Boca Chica. Comme un petit air du Kennedy Space Center au début de sa construction vers 1964-65 . Les SN4 & SN5 dans la High Bay, depuis le SN5 a été transféré sur le site de lancement. Les travaux du pas de tir de la Super Heavy ont visiblement débuté : https://twitter.com/RGVaerialphotos/
  13. Ce qu'il a de sympa avec l'essai raté du Starshit SN7, c'est qu'il s'est transformé en sage gros toutou avec un gros pif
  14. Ah bon ! Bye bye donc, ... Huntsville, Houston * & le KSC Viva Texas, alors ! * raconté une connerie vu que Houston est aussi au Texas !